Vindicte

Compte Vindicte

fermeture

Publié le 29 novembre 2022 dans

La Vindicte Elliptique
🔥 Brèves
Suivre ce journalSuivre cette bulleSuivre cette bulle
Suivre cette bulleSuivre cette bulleBulle suivie

Titus

Révolutionnaire

404 contributions

Rédacteur en chef de Vindicte

Toutes les publications >

Migrants

É. Borne s’en prend à la maire de Rennes : « Heureusement qu’on ne sait pas combien vous dépensez pour des migrants. »

La mairie de Rennes dépense plus d'1 million d'euros par an pour pallier les déficiences de l'État. En réponse, la première ministre s'ancre dans ses positions et se justifie par une remarque clientéliste douteuse.

Alors que c’est le rôle de la préfecture, donc de l’État, de prendre en charge l’accueil des demandeurs d’asile et l’hébergement des personnes en attente de titres de séjour, la mairie de Rennes prend sur son budget pour les accueillir – notamment quand il s’agit de familles pour éviter que des enfants ne se retrouvent à la rue.

Sauf que les situations personnelles n’avancent pas. La préfecture traîne des pieds, par manque d’effectif mais aussi à cause des procédures longues et complexes pour demander un titre de séjour. En théorie, la préfecture ne doit laisser personne à la rue. Dans les faits, les centres d’hébergement du 115 sont plein, « ils font tourner, de leur propre aveu : quelques mois dehors, quelques mois dans les centres », nous confie un membre de l’inter-organisation de soutien aux personnes exilées, qui regroupent toutes les associations de terrain, des syndicats et des partis politiques.

La mairie prend dans une certaine mesure le relai. L’objectif affiché en 2014 était celui de zéro enfant à la rue. Nathalie Apperé, la maire de Rennes, avait alors transformé des squats en centres d’hébergement, au prix de travaux conséquents.

Un coût qui pour la mairie de Rennes atteint aux alentours d’1 million d’euros par an : payer l’électricité, l’eau, le gaz, faire des travaux pour rendre salubres des squats et les transformer en centres d’hébergement, réhabiliter des hôtels, payer des hôtels quand il n’y a plus d’autres solutions… La préfecture se défausse complètement de ses obligations, et la mairie multiplie les tentatives pour le rappeler. Les manifestations en soutien aux personnes à la rue visent d’ailleurs davantage l’inaction de la préfecture que celle de la mairie.

C’est dans ce contexte que Nathalie Apperé a interpellé la première ministre le 27 septembre. « Heureusement que vos électeurs ne savent pas combien vous dépensez pour héberger des migrants », lui a répondu la première ministre d'après nos sources, alors que la maire de Rennes lui demandait de prendre ses responsabilités vis-à-vis de la ville.

Cette saillie explique le peu de cas que fait la préfecture de l’hébergement des familles migrantes. Pour la première ministre, qui pourtant s’est récemment offusquée des paroles de Grégoire de Fournas, le sort des migrants n’intéresserait personne.

Le collectif de la Prévalaye lance un appel

L'enquête publique concernant le site de la Piverdiere (extension du centre d'entraînement du stade rennais) a débuté.
Le collectif de la Prévalaye lance un appel à formuler des remarques ou des observations !
Voici comment faire, et voici également une liste de propositions et d’observations que vous pouvez simplement reprendre à votre guise !
Appel à contribution - 14 novembre 2022
🤍
🔥1 🦎1

Pascal Branchu, opposant historique du projet Bridor, répond au milliardaire Le Duff

Louis Le Duff menace d'installer son usine de croissants surgelés à l'étranger. Pire, le milliardaire Louis Le Duff est amer. Il est chagrin. Il ne comprend pas. On a demandé à Pascal Branchu des explications.
Bridor - 11 novembre 2022
🤍
🥐1

Les mégabassines, Bridor : ces combats que les écolos peuvent gagner (et ça fait peur à Macron)

Jusqu’en 2018, le mot d’ordre à Notre-Dame-des-Landes était “contre l’aéroport et son monde.” Les militants pouvaient craindre que l’opposition à l’aéroport soit un épiphénomène ; c’était en réalité une lame de fond. Maintenant, tout le monde sait reconnaître l’ancien monde : celui des mégabassines et celui des usines de snacks surgelés ultra consommatrices en eau. Panorama.
Panorama - 4 novembre 2022
🤍
💖1 💥1 💧1

Qatar: pourquoi les excuses du député Karl Olive ne passent pas

Karl Olive a affirmé qu’il y a eu plus de 300 morts lors de la construction de la tour Eiffel en 1887. L’argument était destiné à justifier la tenue de la coupe du monde au Qatar, malgré les (au moins) 6 500 morts sur les chantiers de construction liés à l’événement, d’après une estimation du Guardian de février 2021. Critiquer par la Nupes parce q…
Sport - 7 août 2022
🤍
⚽️1

100 % du capital d'EDF : pourquoi ce n'est pas du communisme

EDF doit faire l’objet d’une étatisation dans les jours prochains. Qu'est-ce que ça cache ? Le gouvernement est-il soudainement devenu communiste ? Surtout, pourquoi le gouvernement s’apprête-t-il à passer à 100% du capital d’EDF ?

Avant de rentrer dans le curieux détail de cette affaire, la première chose à remarquer, c’est que le gouvernement dé…
Article - 3 août 2022
🤍
⚡️1

É. Borne s’en prend à la maire de Rennes : « Heureusement qu’on ne sait pas combien vous dépensez pour des migrants. »

La mairie de Rennes dépense plus d'1 million d'euros par an pour pallier les déficiences de l'État. En réponse, la première ministre s'ancre dans ses positions et se justifie par une remarque clientéliste douteuse.
Migrants - 6 novembre 2022
🤍

150 personnes ce matin pour le climat et contre Bridor à Rennes

Dans le cadre des marches pour le climat, « contre les projets absurdes », 150 personnes se sont retrouvées à Rennes et ont marché depuis le siège de Le Duff jusqu'à la mairie de Rennes Métropole pour dénoncer le projet d’usine Bridor.
Marche pour le climat - 12 novembre 2022
🤍
♥️4 🔥1 🥐1

Occupation d’un gymnase : à l’abri pour l’hiver ?

De mauvaise fortune bon cœur. Au gymnase de l’Ille, à Rennes, les familles de migrants vivent depuis maintenant une semaine dans des conditions spartiates, mais dans une ambiance bon enfant. Des associations restent présentes pour organiser l’intendance.
Migrants - 15 novembre 2022
🤍
❤️2

Festival Le Village des possibles : une NUPES des associations et des collectifs

Ce week-end à Rennes se tient le festival le Village des possibles. Compte-rendu de ce qui se passe là-bas.
Compte-rendu - 2 octobre 2022
🤍

4 août 1789 : de l’abolition des privilèges aux privilèges des hommes blancs

Le 4 août 1789, les privilèges des nobles ont été abolis. Il faudra 4 ans supplémentaires pour qu’un décret valide cette abolition. Mais même avec un décret, certains privilèges résistent, parce qu’ils ne sont pas codifiés dans la loi. Combien de temps faudra-t-il pour que l’abolition des privilèges devienne une réalité ?
Pendant l’été 1789, la Rév…
Date événement - 4 août 2022
🤍

Macron et Z Event, comprendre pourquoi la récupération agace

Avec son bilan écologique médiocre, la récupération d’un événement caritatif au profit d’associations écolo a viré au couac pour Macron. Que lui reprochent les associations exactement ?
Écologie - 15 septembre 2022
🤍
🐬1

« C’est à cause de gens comme Macron qu’on fait ces événements-là » Antoine Daniel marque un point

Le Z Event a récolté plus de 10 millions d'euros cette année pour des associations, dont certaines critiquent vertement le président. La récupération politique de Macron ne passe pas tant ce dernier s'est éloigné des causes défendues. La fête du Z Event ne doit pas servir à effacer la brutalité de Macron.
Z Event - 12 septembre 2022
🤍

Vindicte - dernière mise à jour le 18 novembre 2022

Notre ligne politique - À propos de nous - contact@vindicte.com