Vindicte

Compte Vindicte

fermeture

Publié le 29 novembre 2022 dans

La Vindicte Elliptique
🔥 Brèves
Suivre ce journalSuivre cette bulleSuivre cette bulle
Suivre cette bulleSuivre cette bulleBulle suivie

Titus

Révolutionnaire

404 contributions

Rédacteur en chef de Vindicte

Toutes les publications >

Date événement

4 août 1789 : de l’abolition des privilèges aux privilèges des hommes blancs

Le 4 août 1789, les privilèges des nobles ont été abolis. Il faudra 4 ans supplémentaires pour qu’un décret valide cette abolition. Mais même avec un décret, certains privilèges résistent, parce qu’ils ne sont pas codifiés dans la loi. Combien de temps faudra-t-il pour que l’abolition des privilèges devienne une réalité ?

Pendant l’été 1789, la Révolution suivait son cours. Les paysans étaient effrayés à l’idée que les nobles se vengent du 14 juillet et brûlent leurs récoltes. Alors les paysans prennent les devants et s’arment. Finalement, ce sont eux qui attaquent la noblesse – ils attaquent les châteaux et les seigneurs, un peu partout en France. Souvent, ils se contentent d’humilier les seigneurs – peu de violence physique.

Mais la peur change de camp.

Les nobles, d’eux-mêmes, renoncent à leurs privilèges – à ces droits et avantages matériels qu’ils détenaient en raison de leurs statuts : droit de chasse, banalités (moulins, fours), dîme. Il faut s’imaginer les nobles qui vont à l’assemblée et s’auto-flagellent. « Un peu comme si là Bernard Arnault montait à l’hémicycle et rétablissait l’ISF! », résume Mathilde Larrère.

Il faudra attendre encore 4 ans avant que l’abolition ne soit vraiment effective.



Si certains privilèges peuvent être abolis par décret, d’autres ne sont pas codifiés, voire sont invisibles. C’est l’apport de Peggy McIntosh, qui a parlé la première de privilège blanc et de privilège mâle en 1988. On ne s’éloigne même pas du sens historique en disant cela. Le CRTF définit ainsi un « privilège », au sens historique :

Droits, avantages matériels ou honorifiques, concédés à certaines personnes en raison de leur naissance, de leurs fonctions, de leur appartenance à certains corps (magistrature, clergé, corporations), ainsi qu'à certaines institutions, certaines villes ou provinces.


Pour lutter contre les inégalités réelles, encore faut-il les identifier. La dîme, c’est facile : ça s’appelait littéralement un privilège. Mais tous les privilèges ne se présentent pas comme tels. C’est une des grandes naïvetés de la République d’oublier que décréter la fin des privilèges ne fait pas disparaître instantanément toutes les inégalités. D’ailleurs, les inégalités persistent.

L’abolition des privilèges n’est donc pas terminée. Et lutter contre les inégalités, réellement, ça demande de faire la chasse aux privilèges. Donc, de comprendre les mécanismes de ces inégalités pour viser juste dans la loi. Certains privilèges relèvent de la coutume, du préjugé, de la naissance, des rapports socio-économiques. En d’autres termes, on en retrouve la trace dans toutes nos pratiques sociales et individuelles.


Mais de quoi parle-t-on exactement ? On parle d’avantages sociaux, politiques ou économiques conférés aux personnes blanches ou aux hommes, mais que toute chose égale par ailleurs, on ne conférerait pas aux personnes non blanches ou aux femmes (ou à un autre groupe minoré).


Des exemples ? Avoir, dans la vie courante, une relation cordiale avec la police ; être jugé par les professeurs et l’école sur mon travail, sur ce que je dis et fais, et non sur mon apparence, sur mes vêtements ; être pris au sérieux si je parle de mon travail ; être validé dans mes idées, dans mon travail, par ma famille et par les quidams ; me sentir autorisé à marcher seul dans la rue la nuit ; pouvoir exprimer mes émotions sans être qualifié d’« hystérique » ou de « folle » ; être serein voire ignorer la police chaque fois que je la croise ; être serein à l’idée de me retrouver au milieu d’un groupe du sexe opposé ; m’exprimer, dans un groupe, d’une voix qui est entendue et prise au sérieux ; avoir grandi avec des figures, à la télévision, dans les jeux vidéos, qui représentent ma race ; pouvoir ignorer le racisme ou le sexisme parce que ça ne me concerne pas ; savoir que je ne serai certainement jamais violé ; être encensé parce que je me renseigne sur le racisme ou sur le sexisme, etc.


Ces privilèges passent complètement inaperçues aux yeux de celles et ceux qui ne font pas partie du groupe minoré. Souvent même pour les personnes qui subissent ces inégalités, elles sont invisibles parce que considérées comme normales. C’est l’intégration de la violence. Parce que ne pas voir les privilèges qu’on a mentionnés, c’est considérer que le groupe privilégié et ses pratiques, c’est la norme. L’intérêt de parler de privilège, c’est qu’on rend visible l’injustice fondamentale dont bénéficient les dominants au détriment des groupes minorés.


Les paysans s’étaient juste moqués des seigneurs en les humiliant publiquement. C’est tout. Ceux qui les avaient exploités cruellement et injustement, ceux qui les avait méprisés, ils les avaient à leurs bottes, et ils ne les ont pas violentés physiquement, ils ne les ont pas tués, ils en sont restés là. Fondamentalement, l’Histoire montre que les personnes exploitées sont bonnes et gentilles. Elles ne veulent même pas de mal à ceux qui les exploitent. Elles veulent la justice. Il faut parler de privilège pour montrer la profonde injustice dont bénéficient non seulement les riches – eux, on les voit bien – mais aussi les hommes et les blancs. Tant qu'on ne combat pas les privilèges, les privilégiés ne méritent pas la gentillesse et la bonté de celles et ceux qu’ils oppriment.



Le collectif de la Prévalaye lance un appel

L'enquête publique concernant le site de la Piverdiere (extension du centre d'entraînement du stade rennais) a débuté.
Le collectif de la Prévalaye lance un appel à formuler des remarques ou des observations !
Voici comment faire, et voici également une liste de propositions et d’observations que vous pouvez simplement reprendre à votre guise !
Appel à contribution - 14 novembre 2022
🤍
🔥1 🦎1

Pascal Branchu, opposant historique du projet Bridor, répond au milliardaire Le Duff

Louis Le Duff menace d'installer son usine de croissants surgelés à l'étranger. Pire, le milliardaire Louis Le Duff est amer. Il est chagrin. Il ne comprend pas. On a demandé à Pascal Branchu des explications.
Bridor - 11 novembre 2022
🤍
🥐1

Les mégabassines, Bridor : ces combats que les écolos peuvent gagner (et ça fait peur à Macron)

Jusqu’en 2018, le mot d’ordre à Notre-Dame-des-Landes était “contre l’aéroport et son monde.” Les militants pouvaient craindre que l’opposition à l’aéroport soit un épiphénomène ; c’était en réalité une lame de fond. Maintenant, tout le monde sait reconnaître l’ancien monde : celui des mégabassines et celui des usines de snacks surgelés ultra consommatrices en eau. Panorama.
Panorama - 4 novembre 2022
🤍
💖1 💥1 💧1

Qatar: pourquoi les excuses du député Karl Olive ne passent pas

Karl Olive a affirmé qu’il y a eu plus de 300 morts lors de la construction de la tour Eiffel en 1887. L’argument était destiné à justifier la tenue de la coupe du monde au Qatar, malgré les (au moins) 6 500 morts sur les chantiers de construction liés à l’événement, d’après une estimation du Guardian de février 2021. Critiquer par la Nupes parce q…
Sport - 7 août 2022
🤍
⚽️1

100 % du capital d'EDF : pourquoi ce n'est pas du communisme

EDF doit faire l’objet d’une étatisation dans les jours prochains. Qu'est-ce que ça cache ? Le gouvernement est-il soudainement devenu communiste ? Surtout, pourquoi le gouvernement s’apprête-t-il à passer à 100% du capital d’EDF ?

Avant de rentrer dans le curieux détail de cette affaire, la première chose à remarquer, c’est que le gouvernement dé…
Article - 3 août 2022
🤍
⚡️1

É. Borne s’en prend à la maire de Rennes : « Heureusement qu’on ne sait pas combien vous dépensez pour des migrants. »

La mairie de Rennes dépense plus d'1 million d'euros par an pour pallier les déficiences de l'État. En réponse, la première ministre s'ancre dans ses positions et se justifie par une remarque clientéliste douteuse.
Migrants - 6 novembre 2022
🤍

150 personnes ce matin pour le climat et contre Bridor à Rennes

Dans le cadre des marches pour le climat, « contre les projets absurdes », 150 personnes se sont retrouvées à Rennes et ont marché depuis le siège de Le Duff jusqu'à la mairie de Rennes Métropole pour dénoncer le projet d’usine Bridor.
Marche pour le climat - 12 novembre 2022
🤍
♥️4 🔥1 🥐1

Occupation d’un gymnase : à l’abri pour l’hiver ?

De mauvaise fortune bon cœur. Au gymnase de l’Ille, à Rennes, les familles de migrants vivent depuis maintenant une semaine dans des conditions spartiates, mais dans une ambiance bon enfant. Des associations restent présentes pour organiser l’intendance.
Migrants - 15 novembre 2022
🤍
❤️2

Festival Le Village des possibles : une NUPES des associations et des collectifs

Ce week-end à Rennes se tient le festival le Village des possibles. Compte-rendu de ce qui se passe là-bas.
Compte-rendu - 2 octobre 2022
🤍

4 août 1789 : de l’abolition des privilèges aux privilèges des hommes blancs

Le 4 août 1789, les privilèges des nobles ont été abolis. Il faudra 4 ans supplémentaires pour qu’un décret valide cette abolition. Mais même avec un décret, certains privilèges résistent, parce qu’ils ne sont pas codifiés dans la loi. Combien de temps faudra-t-il pour que l’abolition des privilèges devienne une réalité ?
Pendant l’été 1789, la Rév…
Date événement - 4 août 2022
🤍

Macron et Z Event, comprendre pourquoi la récupération agace

Avec son bilan écologique médiocre, la récupération d’un événement caritatif au profit d’associations écolo a viré au couac pour Macron. Que lui reprochent les associations exactement ?
Écologie - 15 septembre 2022
🤍
🐬1

« C’est à cause de gens comme Macron qu’on fait ces événements-là » Antoine Daniel marque un point

Le Z Event a récolté plus de 10 millions d'euros cette année pour des associations, dont certaines critiquent vertement le président. La récupération politique de Macron ne passe pas tant ce dernier s'est éloigné des causes défendues. La fête du Z Event ne doit pas servir à effacer la brutalité de Macron.
Z Event - 12 septembre 2022
🤍

Forum

4 août 1789 : de l’abolition des privilèges aux privilèges des hommes blancs

Tu peux laisser un message. Ça nous fait plaisir !

🙂

Vindicte - dernière mise à jour le 18 novembre 2022

Notre ligne politique - À propos de nous - contact@vindicte.com