Vindicte

Compte Vindicte

fermeture
Suivre ce threadSuivre ce thread

Festival Le Village des possibles : une NUPES des associations et des collectifs

Rennes la rouge📰 Actu locale

Le 2 octobre 2022 à 0h14

Titus
Révolutionnaire acharné

404 sujets
119 messages

Compte-rendu
Ce week-end à Rennes se tient le festival le Village des possibles. Compte-rendu de ce qui se passe là-bas.

Ce week-end à Rennes se tient le festival le Village des possibles : un rendez-vous pour tous les militants associatifs engagés dans des causes ou des projets qui visent à changer le monde, et surtout l’occasion pour tous les militant⋅es engagé⋅es et les curieux de se rencontrer.

Force est d’ailleurs de constater que la formule fonctionne : les deux allées du festival en plein air (il se déroule sur le mail François Mitterrand, à Rennes) ont fourmillé de monde tout l’après-midi.


Quand on se baladait le long de la première allée, on avait l’occasion de rencontrer les militant⋅es des associations antispécistes L214 et Sentience : des brochures avec les arguments pour devenir végan en libre distribution pour les deux associations, des livres de cuisine pour réaliser des pâtisseries véganes ou des essais antispécistes à vendre pour L214, des pancakes végans au chocolat en échange d’une adhésion pour Sentience.

En face le journal d’investigation Splann rappelle sa dernière enquête de fond sur la méthanisation. Là, un militant fait le tour des stands et distribue quelques affiches pour le boycott de la coupe du monde au Qatar (Vindicte soutient cette action, nous vous en reparlerons, ndlr).

Un peu plus loin, un stand propose de la formation à la réparation de vélo, un autre des séances de yoga, un autre encore propose des savons écolo à la vente.

Sur la seconde allée, les associations La Nature en Ville et CoLERE ont du succès. La résistance au projet d’usine Bridor a pris beaucoup d’ampleur depuis la dernière manifestation le 24 septembre, et le sujet est sur toutes les lèvres : 21 hectares de terre artificialisés et une consommation d’eau de 200 000 m3 / an.

D’autres associations, comme Actionaid, parlent de leurs actions contre les multinationales, et font signer une pétition pour pousser Auchan à ratifier un accord « pour la santé et la sécurité dans les usines textiles du Bangladesh ». Auchan était l’une des entreprises destinataires des textiles fabriqués dans l’immeuble effondré du Rana Plaza au Bangladesh, il y a dix ans. Pour mémoire, cet effondrement avait causé la mort de 1 100 personnes.

Non loin de là, la Ligue des Droits de l’Homme distribue des livrets pour connaître ses droits en manifestation, et pour expliquer le concept de « genre » à celles et surtout ceux qui en auraient encore besoin : « ce n’est pas une théorie », rappelle le livret explicatif, « ce n’est pas le refus de la nature […] ce n’est pas un moyen d’endoctrinement ».

En face une association qui prône le recyclage occupe les enfants en proposant des activités de décoration de cadre.

Aux deux extrémités se trouvent des scènes, une petite et une grande. Quelques discussions y sont organisées au fil de la journée, entrecoupées de moments musicaux. Dans un coin de ce joyeux tumulte, une activité escalade d’arbre fait mouche auprès des enfants – qui décidément ne sont pas en reste, puisqu’ils semblent eux aussi apprécier danser au rythme des percussions de la batucada.


Le soir venu, la queue commence à se former à côté du bar, non loin de la grande scène. Peu à peu, les barnums sont repliés, les stands rangés. De nombreuses tables font leur apparition. Le stand miam-miam prospère à son tour, avec sa proposition de repas végan à prix libre.

La batucada revient ensuite dans l’obscurité de la nuit, et s’ensuit sur la grande scène un dernier concert tout en douceur et lumières par Shinobi Blue.

Nourri⋅es des rencontres du jour, dans cet univers artisanal et joyeux, les militant⋅es repartent avec la foi dans un monde rêvé, un monde possible. Mais c’est surtout la conviction – la démonstration même – qu’on est ensemble et qu’on ne s’ignore pas qui rend cet événement très important.

C’est le sens de l’appel que Vindicte lance sur Internet : être un lieu en commun pour toutes les forces progressistes, pour toutes les utopies. Ne restons pas seul⋅es sur Internet. Construisons nous aussi un site Internet des possibles. C’est Vindicte.

Répondre

Vindicte - dernière mise à jour le 18 novembre 2022

Notre ligne politique - À propos de nous - contact@vindicte.com